Connexion

Connexion

Les communes de Milizac et Guipronvel ont fusionné le 1er janvier 2017 pour former la commune de Milizac-Guipronvel. Découvrez sur cette page quelques éléments de l'histoire des deux communes d'origine.

L'origine du nom de MILIZAC est très discutée : Milizac, Milisac, Milizag, Mélisac ou Mélizag. Pour Messieurs Loth et Larguillière ainsi que pour le Chanoine Falc'hun, elle aurait son origine dans le nom d'un lieutenant ou centurion romain nommé Milétius, commandant en Armorique d'un Etablissement Militaire gallo-romain (fundus militiacus), implanté à l'emplacement actuel du Bourg.

M. Jourdan de la Passardière, défenseur d'une étymologie bretonne, considère que Milizac ne serait que l'évolution de Mel ou Maël (maël : fief), soit le fief d'Izag. Mael-Izag ou Moulin du Comte d'Izag ou chef guerrier lzag.

On compte seulement dix noms en "ac" en Basse-Bretagne (Breiz-Izel) : Milizac, Irvillac, Scrignac et Callac pour le Nord ...

Lire la suite

Sans conteste, la préhistoire a vu le peuplement du territoire de Guipronvel. Un tumulus ou tertre funéraire, datant du premier âge néolithique armoricain (environ 3000 ans avant Jésus-Christ), existe à Landrézéoc au Nord de la commune dans une garenne nommée « Goarem ar Cruguel » (goarem, garenne et cruguel, butte). Classé comme monument historique inventorié (MHI), il est situé sur la parcelle A 86 du castre de 1933.

Autre témoin de présences humaines très anciennes, un souterrain protohistorique datant de l’âge de fer a été découvert avant la guerre 39/45 dans un jardin de Kerline, hameau de Guipronvel. Archéologiquement, il a fait l’objet d’une reconnaissance sommaire. De même, dans cette période et dans ce même secteur, des cavités d’apparence tombales furent découvertes.

Lire la suite