Connexion

Connexion

2013, année du compostage domestique

compostage

Composter ses déchets c'est réduire de plus de 30 % sa poubelle tout en fabriquant un amendement de qualité pour son jardin. Le compostage est une technique bien connue des jardiniers amateurs et déjà pratiquée par 15 % des foyers sur le Pays d'Iroise.

Un atelier de sensibilisation gratuit est organisé sur la commune le

mercredi 6 mars de 14 h à 16 h
au Centre Ar Stivell

Lire la suite : Atelier "Compostage"

Les 25 et 26 janvier les associations Bretagne Vivante et Géoca, vous proposent de prendre une heure pour observer les oiseaux de vos jardins !
Dans toute la Bretagne historique, l’opération « Oiseaux des jardins » permet de recenser les espèces fréquentant nos jardins en hiver. Une initiative qui permet de connaître l’évolution des populations d’oiseaux communs.

Envie de participer ? Choisissez un lieu d’observation (votre jardin, un parc, seul ou entre voisins...) et notez, pendant une heure, tous les oiseaux que vous pourrez y voir. Mésange bleue, moineau, merle noir…

Vous avez des doutes sur l’identification d’une espèce ?

Bretagne Vivante et le Géoca mettent à votre disposition un lexique illustré des espèces les plus courantes pour les identifier.

comptez les oiseaux

concertation programme des eaux 2021La concertation préalable sur le 7e programme d'action régional relatif à la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d'origine agricole s'est ouverte le 27 octobre et se terminera le 10 décembre.

Cette concertation se déroule sous l'égide de la Commission Nationale du Débat Public.

Pour participer ou obtenir plus d'informations, rendez-vous sur : https://purpoz.com/consultation/programme-dactions-regional-nitrates-concertation-prealable/presentation/presentation

zero dechetBienvenue dans ma Maison (presque) Zéro Déchet !!

Le weekend du 8 et 9 février 2020, une centaine de maisons et appartements du Finistère va accueillir le grand public désirant découvrir les pratiques zéro déchet juste à côté de chez lui !

Dans une société en pleine transition de ses modes de consommation, cet évènement inédit est justement créé pour favoriser les belles rencontres entre citoyens et montrer que ce mode de vie peut être quelque chose de ludique et conviviale.

La CCPI recherche des foyers pour participer à cette opération départementale !

Renseignements : 02 98 32 37 83 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du bon usage des bacs à marée

Pour lutter contre la pollution marine et inciter au ramassage des déchets sur les plages, le Parc marin d’Iroise et les communes de la CCPI ont installé des bacs à marées sur leurs côtes depuis le printemps dernier. Ces bacs en bois sont destinés uniquement à recevoir les déchets ramassés sur la grève, des poubelles existant ailleurs pour les déchets ménagers.

Renseignements : Parc naturel marin d’Iroise
02 98 44 17 00 www.parc-marin-iroise.fr

jardiner au naturelJardiner au naturel, c’est apprendre à...
travailler avec la nature plutôt que contre 

  • Couvrir le sol par des paillages, des plantes couvre-sol et des engrais verts.
  • Choisir des plantes adaptées au jardin (sol, climat, exposition).
  • Entretenir la fertilité du sol en développant l’activité des vers de terre et des micro-organismes par des apports réguliers de compost, source d’humus, et par la mise en place de paillis.
  • Penser à la rotation des cultures légumières (si vous constatez des problèmes récurrents de maladies), et aux associations de plantes.
  • Créer un environnement favorable aux plantes et animaux du jardin : haies fleuries et champêtres tapissées de feuilles mortes, fleurs en toute saison, point d’eau permanent dans le jardin, abris à insectes…
  • Utiliser des outils adaptés et travailler la terre au bon moment
  • Proscrire les pesticides (herbicides, insecticides et fongicides) et engrais chimiques.

Les outils indispensables

  • Le couteau désherbeur et la gouge : indispensables si l’on souhaite se débarrasser de plantes avec des racines pivot comme le chardon, le rumex et le pissenlit. A réserver à des petites surfaces toutefois.
  • La bio-bêche (3 à 5 dents rondes) est utile dans un grand jardin, elle permet de travailler la terre en profondeur sans la retourner.
  • La fourche-bêche (4 dents plates) s’avère très utile pour les trous de plantations ou pour remuer le tas de compost.
  • La griffe (3 à 5 dents incurvées) permet de travailler la terre en surface et d’arracher les herbes indésirables avec leurs racines.
  • La binette et le sarcloir s’utilisent pour le travail de surface : ils permettent de casser la croûte superficielle du sol. A utiliser de préférence par temps sec et chaud pour que les herbes arrachées sèchent sur place.

Contact :
Syndicat des Eaux du Bas-Léon / animation SAGE, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une consultation du public est ouverte du 1er mars au 1er septembre 2021 sur la gestion de l’eau et les risques d’inondation au niveau du bassin Loire-Bretagne.

Vous pouvez donner votre avis sur les stratégies pour l’eau et les inondations sur le bassin Loire-Bretagne qui s’appliqueront pour les années 2022 à 2027 par le biais du questionnaire en ligne disponible ici

QUESTIONNAIRE EAU

Si vous trouvez un nid de frelon chez vous, vous pouvez appeler la mairie au 02 98 07 90 31 (Milizac) ou au 02 98 07 90 33 (Guipronvel).

Un référent local viendra identifier s’il s’agit bien du frelon asiatique et le cas échéant déclenchera l’intervention d’une entreprise agréée (intervention prise en charge par la CCPI uniquement pour le frelon asiatique).

frelon asiatiqueLe « Vespa velutina » a fait son apparition en Finistère en 2011. Très prolifique, le frelon asiatique est une véritable menace à la fois pour notre santé et pour la biodiversité des hyménoptères (dont nos abeilles) dont il se rassasie.

Le frelon asiatique, se différencie du frelon européen par sa taille plus petite (entre la guêpe et le frelon européen). Le nid est bien plus gros que celui des frelons communs. Entre 40 et 80 cm de diamètre et quand il est très grand, il est en forme de poire.

La CCPI s’est engagée dans le dispositif de lutte collective contre le frelon asiatique en signant une convention avec la FDGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles).

Votre agenda...