Connexion

Connexion

Les services municipaux

Après 15 ans à la médiathèque de Saint-Pol-de-Léon, Cédric Blanchot vient d’être recruté pour renforcer l’équipe de la bibliothèque. Il contribuera, avec l’équipe en place et les bénévoles du Bateau Livres, à la préparation de la futureCEDRIC BLANCHOT article médiathèque.

D’autre part, en raison du couvre-feu à 18h00, les horaires de la bibliothèque ont été modifiés :

Mardi :         16 h - 18 h 00
Mercredi :     10 h - 12 h 30 / 16 h - 18 h 00
Vendredi :     9 h - 12 h 30/ 16 h - 18 h 00
Samedi :       10 h - 12 h 30

 

Nous vous accueillons avec plaisir aux heures d’ouverture ci-contre, mais, si vous le souhaitez, vous pouvez toujours profiter du service « Réservez et emportez » ! Pour connaitre le fonctionnement rendez-vous sur  Service « Réservez et emportez ! » à la bibliothèque

 

FREE Mobile exploite une antenne relais en entrée de bourg à MILIZAC, au lieu dit Treleon.

La technologie utilisée est la 3G et 4G (fréquences variant de 700 à 2600 Mhz)
Elle projète à présent de partager la dynamique entre les normes 4G et 5G de la bande de fréquences 700 MHz déjà déployée sur ce site.
Cette adaptation serait effectuée sans modification de l'installation existante.

Le document, consultable ici, précise les caractéristiques du projet.

La population est appelée à se prononcer sur ce Dossier d'Information Mairie (DIM)

Vous êtes nombreux, en ces temps confinés, à emprunter nos chemins ruraux. Et c’est heureux que chacun puisse s’y promener en toute quiétude et s’aérer durant la période que nous traversons.

Mais il ne faut pas oublier que ces chemins ruraux ou d’exploitation sont également empruntés par nos agriculteurs. Les chemins sont indispensables au monde agricole puisqu’ils desservent champs et exploitations.

Aussi, chers promeneurs, prenez soin de tenir vos chiens en laisse et veillez à faciliter le quotidien de nos agriculteurs (déplacements de troupeaux, clôture…) pour une meilleure compréhension mutuelle.

Bonne balade à toutes et à tous !

ENEDIS souhaite évaluer le nombre de supports béton qui seraient restés, déposés ou non, sur la commune après des chantiers d’enfouissement de réseaux de distribution d’électricité. Ces poteaux peuvent se situer le long de routes (accotements, délaissés), dans des champs ou dans des parcelles privées.

Afin d’aider ENEDIS dans ce recensement, n’hésitez pas à prendre des photos et à nous signaler la présence des supports abandonnés en adressant un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., en précisant le lieu exact de leur dépôt ou de leur implantation ainsi que leur nombre.

Le 11 novembre 2020, la Municipalité de Milizac-Guipronvel et l’UNC (Union Nationale des Combattants) ont rendu HOMMAGE aux Soldats et Marins tués au cours de la guerre 1914-1918.
Le contexte sanitaire actuel a imposé une célébration a minima au niveau des deux monuments aux morts : 72 « Morts pour la France » à Milizac et 21 « Morts pour la France » à Guipronvel.

La plupart de ces « poilus » ont péri sur le front, dans la Meuse (Verdun), la Marne, l’Aisne (Chemin des Dames), la Somme… Ces soldats et marins ont combattu et ont perdu la vie pour notre liberté… Ne les oublions pas. Ils font partie de la Grande Histoire de notre pays, mais chacun a aussi sa petite histoire « tragique ».

Voici quelques témoignages :

Auguste Quéméneur de Kéraody a combattu sur le front d’Orient (Grèce, Serbie). A la fin de la guerre, sur le chemin de retour au pays, il décède de maladie (grippe espagnole) à Bucarest en Roumanie le 24 décembre 1919, un mois et demi après l’armistice !

Jean François Simon du Bout-du-Pont (aujourd’hui Saint-Renan) est embarqué comme matelot sur le cuirassé Marseillaise. Ce navire escorte les convois militaires américains traversant l’Atlantique pour acheminer du matériel et des soldats en France. Au cours d’une des dernières rotations, comme plusieurs autres matelots, Jean-François tombe malade (grippe espagnole) et meurt le 3 octobre 1918 à New-York (30 ans). Il est inhumé au cimetière de Brooklyn ainsi que 19 autres matelots en majorité bretons du croiseur Marseillaise.

En novembre 1917, Jean-Marie Quéméneur de Tollan et son régiment ont combattu les forces allemandes et austro-hongroises au nord-est de l’Italie pour aider des armées italiennes dépassées. Le 12-13 décembre 1917, les soldats rentrent au pays pour fêter Noël en famille. Au cours de la traversée des Alpes, dans la vallée de la Maurienne, le convoi s’est emballé et finit sa course contre un rocher près de Saint-Michel de Maurienne. Dans les décombres, on dénombre 425 tués, dont Jean-Marie Quéméneur (31 ans).

Noël Vigouroux du Drévès-Vihan, meurt à Alexandrie en Egypte, le 22 juin 1915 (44 ans). Il appartenait à un régiment du génie du Corps Expéditionnaire d’Orient.


Le 11 novembre rappelle l’Armistice signant la fin des hostilités de la guerre 1914-1918. Aujourd’hui, c’est l’occasion de faire un travail de MÉMOIRE de ces moments douloureux et de rendre HOMMAGE à TOUS ces soldats, décédés aux combats, prisonniers ou combattants de notre commune… qui n’avaient pas hésité à monter au front pour notre LIBERTÉ…

Remerciements à Jo Jestin pour cet article sur l’histoire de notre commune

CEREMONIE 11 NOV GUIPCEREMONIE 11 NOV MIL